Comment réussir un bon oral EJE 🎓

Comment réussir un bon oral EJE 🎓

Si aujourd’hui tu veux devenir Éducateur de Jeunes Enfants, tu souhaites certainement passer les sélections d’admission en formation. Tu te demandes peut être : comment réussir un bon oral EJE ?

Je dis « un bon oral » car c’est l’expression qu’utilise la majorité des candidats qui viennent me demander de l’aide pour se préparer. Il n’y a évidemment pas une seule et unique façon de réussir ce concours. Cette expression veut plus généralement dire : à quoi dois-je m’attendre ce jour là ? Et surtout : comment décrocher ma place en formation ?

D’abord, sache que lors de cet oral, le jury sera composé de 2 à 3 personnes. Il pourra y avoir un formateur de l’établissement où tu postules, un Éducateur de Jeunes Enfants diplômé et un psychologue. Depuis la réforme de 2018, l’oral est généralement individuel. 

Tu seras donc face à ces deux ou trois personnes. Si tu te demandes comment réussir un bon oral EJE, tu sais que ton objectif va être de les convaincre que tu mérites ta place en formation. Mais de quelle manière faire cela ?

La solution : penser à quelques éléments clés avant et pendant cet entretien. C’est exactement ce que je vais t’expliquer dans cet article. Pour mettre un maximum de chance de ton côté, je te conseille de penser à chacun de ces points au moment de ta préparation ! Le dernier est un élément capital que la majorité des EJE te conseilleront si tu demandes conseil. 😉

Allez c’est parti !

préparation sur comment réussir un bon oral eje

Obtenir ta place en sachant pourquoi tu es là

Ce premier conseil peut paraître bête mais c’est l’élément de départ à penser. Si tu es hésitant ou n’es pas convaincu que ce métier est celui qui t’intéresse … Alors c’est perdu d’avance.

La sélection est assez rude car de nombreux candidats postulent. La plupart d’entre eux passent pour la deuxième ou troisième fois ce concours. Si tu as des doutes, peut être que cette formation n’est pas la plus appropriée pour toi pour l’instant. En sentant ça, le jury peut choisir de favoriser un autre candidat.

Alors concrètement, est ce que cette situation te concerne?

C’est simple, si tu sais justifier tes motivations, c’est que tu sais pourquoi tu es là. C’est un des attendus principaux des jurys. Ils veulent voir tes motivations à choisir ce métier et cette formation plutôt que d’autres !

Peut-être que là, à froid, ce n’est pas évident pour toi de le justifier. C’est pour ça qu’il y a le point suivant. 😉🔽

Sauvegarde pinterest Réussir l'oral d'admission en formation EJE
sauvegarde l'article sur pinterest

Comment réussir un bon oral EJE sans se préparer en amont ?

« Au talent« , « finger in the noz », « les mains dans les poches » … Si tu veux réussir, oublie ces expressions !

Tu ne peux pas réussir ton entrée en sélection si tu ne t’es pas préparé en amont. L’idée est de te poser les bonnes questions pour que tu trouves tes propres réponses aux attendus des jurys.

Pour te préparer, tu peux t’entraîner à formuler tes réponses aux questions les plus courantes. Pour cela, un autre article du blog développe plus en détails cet aspect. Tu peux le lire en cliquant ici. Ces questions résument les principaux attendus sur la motivation à faire ce métier, à entrer en formation, se projeter en formation, etc.

Anticiper sa présentation

Alors oui, t’entraîner en amont est indispensable. En revanche, tu ne pourras pas préparer des réponses toutes faites. Les jurys personnalisent les questions selon le parcours. Et puis chaque jury est différent donc les questions ne seront pas forcément prévisibles.

Une partie que tu peux anticiper est ta présentation. Les exigences à ce niveau varient selon les écoles. Généralement, les jurys commencent par se présenter puis te demandent d’en faire autant. Cette question est personnelle et inévitable donc il est indispensable de la préparer en amont.

📝 Ta présentation doit répondre aux questions : Qui es-tu (prénom, âge, situation professionnelle / scolaire, etc.) ? Comment as-tu découvert le métier d’EJE ? Quels parcours, choix, expériences as-tu choisi dans ce sens ? Pourquoi aujourd’hui veux-tu entrer dans cette formation ?

Attention, selon l’histoire de chacun, ces questions peuvent être abordé dans un ordre différent ! L’important est seulement de pouvoir y trouver toutes ces réponses.

Le temps que tu auras pour cet exercice dépendra des centres de formation. Fait attention à ne pas trop développer sur des éléments inutiles (avoir deux chiens et un chat est un exemple de choses inutiles dans sa présentation). L’idéal est de s’entraîner sur une présentation de 3 à 5 minutes. Une fois que tu auras les attendus détaillés pour cet oral, tu pourras éventuellement développer plus (si on te demande une présentation de 10 minutes par exemple).

Il est beaucoup plus facile d’ajouter des informations (expériences, valeurs, convictions, projets, etc.) que de réduire ! C’est pourquoi je te conseille de commencer par la version synthétique.

se présenter pour savoir comment réussir un bon oral eje

Mémoriser des formulations pertinentes

Je t’ai dis qu’il n’était pas possible d’anticiper des réponses toutes faites car les questions ne sont pas complètement prévisibles. En revanche, tu peux anticiper des « morceaux » de réponse ou des tournures de phrases. Laisse moi t’expliquer comment.

A l’oral, avec le stress, on se mélange, on oublie ce que l’on voulait dire, on utilise des mots car on ne retrouve pas le terme exact … Parfois on se dit une fois fini que l’on aurait pu faire mieux en s’exprimant différemment. 

Pour cela, lors de tes entraînements, tu peux noter des tournures de phrase que tu trouves idéales pour exprimer une idée. Dans mes programmes d’accompagnement, je parle de « vocabulaire professionnel« . Ce n’est pas une obligation, mais ce sont des formulations précises et marquantes pour le jury. Cela change des formulations maladroites à éviter telles que « j’aime les enfants » ou « j’aime garder des enfants« . 🙄

Dernier conseil sur la formulation : parle de ce métier au masculin. Certes, une majorité de femme l’exerce. En revanche, les hommes sont aussi présents, et je dirais même plus : ils sont les bienvenus ! Parler de l’éducateur plutôt que l’éducatrice montre que ce métier n’a rien à voir avec des prédispositions supposées de genre.

Être en condition pour réussir l'oral le jour J

Un oral, un concours, un contrôle, un examen … ce sont des situations où notre condition et notre environnement peuvent compléter influencer l’issue.

Par exemple, lorsque j’ai passé le permis pour la première fois, je venais de déclencher des allergies assez impressionantes. J’avais le visage en feu, la peau irritée, je ne me sentais pas à l’aise … Bref, je n’étais pas en condition, je n’étais pas assez concentrée et je l’ai raté ! 😕

Alors l’idéal est d’être au maximum en condition pour le jour J. Tu peux anticiper quelques semaines avant en commençant une cure de vitamine si tu en as besoin. Fais attention les jours avant à avoir un sommeil de qualité. Fais en sorte d’avoir moins d’impératif pour penser en priorité à cet examen si tu le peux. Bien sur, ces conditions seraient l’idéal mais nos emplois du temps ne le permettent pas forcément. En revanche, garder un œil pour éviter les excès quelques jours auparavant, c’est tout à fait possible pour la plupart d’entre nous.

Comment réussir un bon oral EJE malgré la stress ?

Si tu stresses à l’idée de cet entretien d’admission, c’est une bonne chose. Ça veut dire que tu en comprends l’enjeux qu’il y a et que tu souhaites vraiment le réussir.

En revanche, si tu ne maîtrises pas ce stress, il peut te mettre en difficulté. Si tu sais que tu y es sujet, tu peux te renseigner sur des techniques de respiration comme celle-ci pour t’apaiser avant l’oral. 🧘‍♀️

Pour la sélection EJE, plusieurs candidats sont généralement convoqués sur une tranche horaire. Tu peux donc parfois attendre 2h avant de passer. Cette longue attente est l’occasion de faire ces exercices, respirer, et pourquoi pas papoter avec d’autres candidats !

stress comment réussir oral eje

Une clé du succès : la concentration

As-tu déjà remarqué comme tu es capable de te surpasser dans certaines épreuves grâce à la concentration ? As-tu déjà vécu ce moment où tu concentres toute ton énergie sur une seule chose difficile, et que tu réussis mieux que ce que tu ne l’espérais ?

Ça peut être lors d’un examen, mais aussi si tu te lances dans une recette de cuisine complexe ou lors d’un entretien d’embauche. Quand tu en ressors, tu sens que tu as tout donné et tu es fier de ce que tu as fait !

C’est ce sentiment que tu veux ressentir après cette entretien d’admission. Alors pour cela, pense à couper ton téléphone avant. 📵 Tu peux te concentrer sur ce que tu souhaites dire et te mettre en condition.

Que dit ton langage non verbal ?

En 1971, Mehrabian dévoile une étude montrant que dans une conversation :

  • l’impact des mots est de 7%
  • celui du ton, du timbre et de l’intonation de 38%
  • le langage du corps une participation de 55%.

Cette étude est controversée par son approximation cependant elle peut être utilisée comme base de réflexion autour de la considération du langage non verbal.

👉 En résumé, le langage qualifié de non verbal représenterait 90% de ce que nous voulons véhiculer. Environ 10% pour les mots et 90% pour les postures, les mimiques, les gestes.

Alors demandes-toi : quel message veux-tu véhiculer dans ton langage non vernal ?

Si tu veux montrer que tu es enthousiasme, alors penses à sourire. Tu veux montrer que tu es intéressé par cet échange ? Alors prend une posture ouverte sur ta chaise. Tu veux montrer que tu es quelqu’un de sérieux ? Alors pense à la tenue qui reflète le plus cela.

______________________

Je te fais une petite aparté pour parler des tatouages. Dois-tu les cacher si tu en as ?

Selon moi, les tatouages sont aujourd’hui rentré dans les mœurs. C’est aussi une manière de montrer ta personnalité, ton identité ou peut être ta sensibilité artistique.

Alors face à cette interrogation, je t’invite à te demander : comment le jury peut-il interpréter mes tatouages ? (Pas la signification personnelle que tu en as, mais toutes celles qui peuvent en ressortir selon toi). Est-ce un message que je souhaites qu’ils reçoivent de moi ?

En te posant ces questions, tu pourras faire ton propre choix. L’important est que tu sois à l’aise le jour J.

Être à l'écoute des jurys : une boussole pour savoir comment réussir un bon oral EJE

Alors bien sûr, il est inenvisageable d’être impolie avec les jurys, de leur couper la parole ou de s’énerver contre eux. Je ne vais pas revenir sur ces aspects plus qu’évidents.

En revanche, je souhaitais te parler de l’écoute. Tu sais que tu dois être dans cette posture pour montrer ton intérêt et pour te concentrer sur la discussion. Mais c’est aussi l’occasion de te demander « Que cherchent-ils à savoir par cette question? ». 

En te demandant cela, tu sauras répondre le plus précisément possible et trouver une réponse personnelle en accord avec leurs attendus. C’est le meilleur moyen de ne pas répondre complètement à côté.

Si tu as un doute ou si tu ne comprends pas ce qui t’est demandé, n’hésite pas à demander une reformulation. Tu ne peux pas le faire à chaque question mais mieux vaut demander de répéter plutôt que se tromper et avoir du mal à s’en sortir ensuite.

Jurys de l'oral eje

L'ingrédient essentiel pour décrocher sa place

Si tu recherches des conseils sur comment réussir un bon oral EJE, tu dois déjà avoir entendu l’adage : « Sois toi-même, sois authentique!« . Mais qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?

Les jurys cherchent à voir tes motivations et ta personnalité. Pour cela, ils s’appuient sur les éléments de ton parcours pour en déduire tes compétences.

Petit rappel : les compétences sont l’ensemble des savoirs, savoir-faire et savoir-être.

  • Les savoirs sont les notions théoriques que tu peux avoir. Si tu en as sur des cours étudiés en formation EJE, c’est un plus. En revanche, ce n’est pas un critère d’évaluation des jurys donc ce n’est pas la première chose sur laquelle miser. Ils vont plutôt chercher ta connaissance du métier d’EJE pour faire le lien avec tes motivations.
  • Le savoir faire concerne la capacité à réaliser concrètement une tâche. Alors pour cette sélection, on ne te demande pas de posséder le savoir faire de l’EJE. Si tu as de l’expérience en petite enfance ou en travail social, c’est un plus. Mais le savoir faire s’apprend ! C’est pour cela qu’il y a une place importante à la formation en situation professionnelle dans le cursus (stages, apprentissages ou maintien dans l’emploi).
  •  En revanche, le savoir-être est ce qui est au cœur de cet oral d’admission ! C’est l’ensemble de tes qualités personnelles (bienveillance, écoute, sens de l’initiative, etc.). Le jury veut voir dans cet entretien que ton savoir-être est en cohérence avec les exigences du métier et de la formation d’EJE. Et c’est ici que ce joue l’authenticité ! 😎

En résumé, comment se préparer ?

Cet oral d’admission en formation demande une préparation. Si tu te demandes comment réussir un bon oral EJE, les principales clés sont la préparation, la concentration, l’écoute et l’authenticité.

« L’avant » et le « pendant » sont souvent une grande source de stress. C’est un peu l’ascenseur émotionnel. Je te conseille de n’avoir rien d’important après cet entretien. Quand les nerfs retombent, on ressent souvent des émotions décuplées ou une grande fatigue. Alors après l’oral, c’est chill, repos, décompression ! 😉😎🎓

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

elit. in accumsan Lorem amet, ut suscipit ut libero libero
Plan d'action pour se préparer aux sélection EJE

LE PLAN D'ACTION EN 5 ETAPES

POUR TE PREPARER DEPUIS CHEZ TOI A LA SELECTION EJE

⬇ Tu peux le recevoir gratuitement dans ta boite mail ⬇