Devenir EJE par VAE 👩‍🎓Témoignage

Devenir EJE par VAE 👩‍🎓Témoignage

Pour devenir Éducateur de Jeunes Enfants, plusieurs voies sont possibles. Aujourd’hui, je te présente le témoignage de Sophie qui a choisi de devenir EJE par VAE (Validation des Acquis de l’Expérience).

La VAE est une voie qui permet d’obtenir le DEEJE (Diplôme d’Etat d’Éducateur de Jeunes Enfants) sans retourner sur les bancs de l’école pendant 3 ans. Si tu as de l’expérience professionnelle en petite enfance et une vie professionnelle déjà bien engagée, tu as peut-être toi aussi envisagé ce parcours. Pour en savoir plus sur les modalités d’inscription et l’organisation, tu peux lire cet article du blog qui explique le déroulé et donne des conseils pour les candidats à la VAE.

Dans cet article, Sophie nous raconte son parcours, comment elle a évolué de responsable administrative d’une grande filiale de produits électro-ménager à EJE, gestionnaire et directrice de micro-crèche, diplômé par la VAE.

Sauvegarde article devenir eje par VAE
sauvegarde l'article sur pinterest

Quel est ton parcours avant de travailler dans la petite enfance ?

Pendant mes études, j’ai obtenu un bac Science Médico-Sociale puis un BTS assistante de gestion. Toute petite, j’aimais déjà beaucoup les papiers et cahiers donc je me suis orientée avec plaisir vers l’administratif et la gestion. J’ai ensuite travaillé pendant 5 ans au siège social d’une grande filiale de produits électro-ménager en tant que responsable administrative. J’avais de nombreuses missions en lien avec la gestion de budget ou la gestion de projet (comme pour l’ouverture de nouveaux magasins). C’était très intéressant.

Lors de ma dernière année, j’ai commencé à m’ennuyer sur ce poste. Je me demandais intérieurement « est-ce vraiment ce que j’ai à apporter dans ce monde? ». En travaillant dans une grosse société, je ne voyais pas comment j’apportais ma pierre à l’édifice. Je ne trouvais plus de sens à mon travail et j’avais de moins en moins d’intérêt à aller au travail chaque matin.

Comment as-tu découvert le métier d'EJE ?

Un jour, j’ai échangé avec ma voisine. C’est une EJE directrice d’une petite crèche associative. Ce jour-là a été une véritable révélation pour moi ! Jusque là, je n’avais jamais pensé travailler avec les enfants. J’ai toujours eu un bon feeling avec eux mais je n’avais pas pensé à me réorienter dans la petite enfance.

Quand ma voisine m’a décrit son travail de directrice, j’ai adoré ce mixte de missions à la fois auprès d’enfants et de gestion globale. Sans encore vraiment le connaître, j’ai senti que ce travail répondait au sens que je cherchais dans ma vie professionnelle.

J’ai alors posé un jour de congés pour passer une journée avec elle sur son lieu de travail. C’était la première fois que j’entrais dans une crèche ! Je n’avais jamais vu autant d’yeux d’enfants tournés vers moi ce jour-là, je m’en souviendrais toute ma vie !

En voulant devenir EJE par VAE, Sophie a fai tune journée d'immersion en crèche

Qu'as-tu suivi comme formation avant de devenir EJE par VAE ?

J’aime les challenges ! Après cette nouvelle idée de projet professionnel, un bilan de compétence m’a confirmé mon envie de devenir directrice de crèche. Sauf que les diplômes le permettant sont uniquement celui d’EJE ou celui d’infirmière puéricultrice. Ma vie personnelle ne me permettait pas de reprendre mes études pour plusieurs années.

J’ai découvert qu’il était possible de devenir gestionnaire de micro-crèche sans posséder de diplômes. C’est la voie que j’ai choisi. Cependant il était inenvisageable pour moi de me lancer dans ce projet sans connaître le milieu de la petite enfance !

En 2013, après une rupture conventionnelle, j’ai choisi de me professionnaliser dans la petite enfance, toujours dans l’optique de devenir gestionnaire de micro-crèche. J’ai obtenu une licence professionnelle Responsable de Structure Enfance, Petite Enfance en parallèle d’un CAP petite enfance en candidat libre. Par ces formations, j’ai pu approfondir mon projet, notamment en axant mon mémoire de licence sur la création de micro-crèche.

Comment se sont passés tes débuts dans la création de micro-crèche ?

devenir eje par vae, sophie était gestionnaire mais aussi auprès d'enfants

J’ai ouvert ma première micro-crèche en 2015 en tant que gestionnaire, en embauchant une infirmière sur le poste de responsable technique. Après 2 ans, elle a choisi de partir vers d’autres horizons professionnels. Il m’a était très difficile de recruter quelqu’un pour la remplacer. J’ai alors embauché une EJE fraîchement diplômé.

Sans expérience, le poste de responsable était très difficile pour elle et je n’ai pas pu lui déléguer certaines tâches. En 2017, j’ai ouvert une seconde micro-crèche et en 2018 une troisième. Avec tous ces événements, je me suis beaucoup investie dans le travail d’équipe ainsi qu’auprès des enfants. Ce travail m’a fait me questionner au quotidien sur la qualité d’accueil proposée. J’ai toujours continué à lire et me former personnellement sur la petite enfance pour répondre à ces questionnements.

Pourquoi as-tu choisi de devenir EJE par VAE ?

En créant ces micro-crèches, j’ai énormément appris sur le terrain et dans mes recherches personnelles. Puisque j’adore les challenges, j’ai voulu me lancer dans une nouvelle aventure et faire reconnaître ces compétences par le diplôme qui m’intéressait depuis le début : le Diplôme d’Etat d’Éducateur de Jeunes Enfants.

Pour devenir EJE par VAE, je me suis fait accompagner à distance par un organisme. C’était l’idéal pour moi qui avait 3 crèches à gérer et 2 enfants en bas âge ! J’ai pu choisir le rythme qui m’allait, travailler par étape les modules avec mon accompagnatrice, passer des oraux blancs, etc.

Pour moi, il est indispensable de passer par un organisme pour être bien préparé à l’oral et prendre confiance. J’avais déjà beaucoup appris en travaillant au quotidien avec les directrices infirmières puis EJE. Même si je me formais et travaillais dans la petite enfance depuis 5 ans, ça m’a été indispensable. J’ai pu valider les 4 domaines de compétences en même temps en 2019.

Qu'est ce qui a été le plus dur dans ta démarche de VAE ?

Cette expérience m’a permis de travailler en profondeur la question « pourquoi je fais comme ça? ». Heureusement, je pratiquais depuis 5 ans ! Si je n’avais eu qu’un an d’expérience je n’aurai jamais réussie. La VAE m’a permis de questionner ma pratique en allant au bout des choses.

Mais le plus dur a été la rédaction du dossier. Une fois que tu as observé ta pratique, pris du recul, mis en lumière des éléments … il faut le rédiger et c’est encore une autre étape ! Mettre en mot son quotidien et ses réflexions n’est pas évident. Cela demande beaucoup de temps et il faut tenir sur la durée.

Mais c’est aussi cette partie qui fait énormément progresser, j’ai senti mon discours auprès des parents et des équipes se professionnaliser. J’étais satisfaite de mes progrès et très heureuse de partager tout cela avec les équipes. Cela a d’autant plus impulsé une dynamique de réflexion, de partage et de recherches que j’ai adoré !

rédaction du dossier pour devenir eje par vae

Quels sont tes projets pour l'avenir ?

Aujourd’hui, je ne suis plus propriétaire des micro-crèches. Ces dernières années ont été très chargées. En étant à la fois directrice et gestionnaire de ces 3 micro-crèches. J’ai pris trop de responsabilités que je n’ai pas su déléguer à temps. Je sentais que je ne faisais plus mon travail correctement à cause de cette surcharge de travail. J’ai senti que j’avais besoin d’une pause.

J’ai réalisé à quel point le partage de mes connaissances après la VAE a était une source énorme de plaisir pour moi. Aujourd’hui, je veux continuer à partager ces connaissances, mais cette fois sur le volet de création de micro-crèches. Je veux aider les professionnels de la petite enfance souhaitant créer leur propre structure, en les guidant par étape sur la procédure pour qu’ils évitent les erreurs que j’ai pu faire.

Pour cela, j’ai créer le blog « creer-sa-micro-creche.fr« . Je sens que je peux apporter ma pierre à l’édifice de cette façon aujourd’hui. Si l’occasion se représente dans l’avenir, je créerai peut-être d’autres micro-crèches aussi !

C’était l’histoire de Sophie, qui a choisi de devenir EJE par VAE pour être responsable de micro-crèche. Pour avoir le témoignage vidéo d’une autre EJE en VAE, tu peux télécharger le pack infos concours gratuit où Muriel partage également son expérience !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plan d'action pour se préparer aux sélection EJE

LE PLAN D'ACTION EN 5 ETAPES

POUR TE PREPARER DEPUIS CHEZ TOI A LA SELECTION EJE

⬇ Tu peux le recevoir gratuitement dans ta boite mail ⬇