EJE et travail social en crĂšche đŸ‘¶

EJE et travail social en crĂšche đŸ‘¶

En se renseignant sur le mĂ©tier d’Éducateur de Jeunes Enfants, on dĂ©couvre vite que contrairement aux autres mĂ©tiers de la petite enfance, sa spĂ©cificitĂ© est d’ĂȘtre un travailleur social. Pourtant la majoritĂ© des postes d’EJE sont en crĂšche. Alors travailleur social en crĂšche, ça signifie quoi ?

Lorsque l’on ne connait pas le milieu, il est difficile d’imaginer en quoi la crùche peut avoir un rîle social. Il est encore plus difficile de comprendre comment l’EJE incarne le travail dans son quotidien.

Dans cet article, nous allons voir comment s’est effectuĂ© le passage du sanitaire au social dans les crĂšches et quels sont les nouveaux enjeux des crĂšches aujourd’hui. Ensuite, nous allons voir comment la crĂšche s’inscrit dans un territoire et le rĂŽle social qu’elle peut avoir auprĂšs de la population. Et enfin, nous parlerons du rĂŽle des EJE, seuls professionnels Ă  la fois spĂ©cialistes des champs Ă©ducatif, pĂ©dagogique et social.

sauvegarde pinterest travail social en crĂšche
sauvegarde l'article sur pinterest

Passage du sanitaire au social en crĂšche

Histoire rapide des crĂšches

Les premiÚres crÚches avaient pour mission de lutter contre la pauvreté et la mortalité infantile. Elles offraient un mode de garde pour les enfants dont les mÚres travaillent et éduquent les enfants des plus démunis.

MĂȘme si le but est d’aider ces mĂšres qui travaillent, les dames patronnesses, directrices de ces crĂšches, Ă©taient dans un rapport de domination. Dans leur travail, elles avaient un rĂŽle de moralisation et Ă©ducation des parents. La « professionnelle » Ă©tait experte et le parent ignorant en matiĂšre de connaissance de l’enfant.

De plus, en 1860, les crĂšches s’inscrivent dans un mouvement hygiĂ©niste excluant totalement les parents. Le but est de protĂ©ger ces lieux de toute contamination. Donc Ă  leur arrivĂ©e, les enfants sont dĂ©posĂ©s nus Ă  travers un sas, puis habillĂ©s avec des vĂȘtements de la crĂšche.

Dans ce mouvement hygiĂ©niste, le sanitaire a une place dĂ©terminante. Le but est de protĂ©ger ces enfants de tous microbes pour garantir une bonne santĂ©. Mais il n’y a donc pas de connaissance de l’enfant dans son milieu familial. 

Evolution des pratiques

Plus tard, ces pratiques ont Ă©voluĂ©s. C’est notamment grĂące Ă  la baisse de la mortalitĂ© infantile et grĂące aux travaux de psychologues du XXeme siĂšcle ou de l’ACEPP (Association des Collectifs Enfants Parents Professionnelles), que cela a Ă©tĂ© possible.

La participation des parents est davantage sollicitĂ©e dans la vie des crĂšches dans le but d’amĂ©liorer la qualitĂ© de l’accueil des enfants. C’est possible en diminuant les ruptures et discontinuitĂ©s dans la vie de l’enfant et permettre aux parent de s’exprimer.

Ces Ă©volutions sociales vont inciter les politiques Ă  placer le secteur de la petite enfance dans le champ du travail social et instituer la place des parents dans les Ă©tablissements.

Le dĂ©cret d’aoĂ»t 2000 vient confirmer cette orientation en affirmant que « les Ă©tablissements et services d’accueil apportent leur aide aux parents afin que ceux-ci puissent concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale ».

A travers l’histoire, on voit que les missions des crĂšches ont Ă©voluĂ©. D’abord ciblĂ© sur un aspect sanitaire, elles en gardent aujourd’hui l’hĂ©ritage mais n’ont plus la mĂȘme vocation. Le social y trouve une place beaucoup plus importante.

Missions actuelles : quel place pour le social en crĂšche ?

Les responsables de crĂšche ont Ă  faire face Ă  de nouvelles demandes sociales et Ă  de nouveaux enjeux.

Les crĂšches rĂ©pondent Ă  la fois Ă  une mission de service public, une mission d’éducation, de soutien Ă  la parentalitĂ©, de renforcement des liens familiaux et sociaux, d’accueil des enfants en situation de handicap, de dĂ©veloppement social local, d’accessibilitĂ© et promotion de l’égalitĂ© des chances, de mixitĂ© sociale et diversitĂ©, de lien social, de prĂ©vention prĂ©coce, etc.

Ces nouvelles missions s’illustrent dans des choix politiques.

Par exemple, les structures d’accueils sont devenus des multi-accueils, en proposant Ă  la fois de l’accueil rĂ©gulier et de l’accueil occasionnel pour mieux rĂ©pondre aux besoins des familles (parents qui travaillent, en recherche d’emploi, en formation, etc.).

Un autre exemple : Les EAJE accueillent l’enfant et sa famille en cherchant une mixitĂ© sociale. Pour favoriser cette mixitĂ© et lutter contre les inĂ©galitĂ©s sociales, la CAF (par ses financements auprĂšs des crĂšches) incitent les Ă©tablissements Ă  accueillir davantage de famille en difficultĂ©.

C’est aussi pour cela que les diplĂŽmes exigĂ©s pour ĂȘtre directeur de crĂšche ont Ă©voluĂ©. (Voici les diplĂŽmes possibles pour accĂ©der Ă  ces postes). A l’origine ces postes Ă©taient exclusivement occupĂ©s par des infirmiĂšres puĂ©ricultrices (issues du domaine sanitaire et mĂ©dical). Mais suite Ă  ce tournant dans les missions sur le champs du social, les Ă©ducateurs de jeunes enfants (issus du travail social) y trouve aujourd’hui leur place.

Histoire du travail sanitaire et social en crĂšche

Le projet social en crĂšche

Qu’est-ce que le projet social en crùche ?

C’est en 2000, dans le fameux dĂ©cret du 1er aout si important pour chaque crĂšche, que le projet social apparait. C’est un Ă©lĂ©ment obligatoire du projet d’établissement de la crĂšche.

Le projet social dĂ©crit « la raison d’ĂȘtre » de la crĂšche. Il permet de la placer dans un contexte gĂ©ographique et politique. On y trouve par exemple les caractĂ©ristiques du territoire, de sa population, les projets du territoire, etc.

Le projet social est en faite une Ă©tude Ă©laborĂ©e en collaboration avec les collectivitĂ©s territoriales pour comprendre l’impact de la crĂšche sur le territoire, et donc la sociĂ©tĂ©.

Christine Schuhl le dĂ©fini comme « une photographie permettant un Ă©tat des lieux prĂ©cis de toute structure d’accueil. Son approche essentiellement sociologique prĂ©sente l’histoire de la famille dans un environnement dĂ©fini. Il accompagne la politique Petite enfance ».

Le social dans le projet de crĂšche

Le mot « social » fait référence à la société et aux individus qui la compose.

Le projet social permet Ă  chaque crĂšche d’inscrire son action et son impact dans un territoire. Il permet de comprendre en quoi la crĂšche vient aider la population et quel impact elle peut avoir sur la sociĂ©tĂ©.

Alors bien sĂ»r, on imagine souvent que l’impact principal est de proposer un mode de garde pour des familles qui travaillent. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Par exemple, de plus en plus de crĂšche se dĂ©veloppe dans des quartiers dĂ©favorisĂ©s. Le rĂŽle de la crĂšche dans cet endroit va prendre tout sont sens dans l’aspect social. Par des projets, elle va favoriser le lien social entre les familles et en mettre en place des actions pour prĂ©venir les exclusions.

L’autre point intĂ©ressant de ce projet social est qu’il permet de faire le lien direct entre les valeurs pĂ©dagogiques d’une crĂšche et la politique petite enfance de la ville. C’est un outil essentiel pour sensibiliser les responsables de collectivitĂ©s territoriales sur les enjeux de la petite enfance. Les actions ne sont plus alors isolĂ©es sur le simple Ă©tablissement mais bien Ă©tendu Ă  d’autres champs en faveur de l’éducation.

Le projet social en crĂšche

RĂŽle des EJE : le travailleur social en crĂšche

Protéger les jeunes enfants

Les recherches scientifiques et sociologiques ont montrĂ© qu’il y avait un important intĂ©rĂȘt pour la sociĂ©tĂ© Ă  s’intĂ©resser Ă  la pĂ©riode de la «prime enfance ». Cet intĂ©rĂȘt pour la petite enfance a emmenĂ© des changements politiques et institutionnels comme nous avons pu le voir prĂ©cĂ©demment. C’est d’autant plus actuel avec la commission des 1000 premiers jours, reconnaissant tout l’enjeux de cette pĂ©riode de l’enfance.

En rĂ©sumĂ©, les dĂ©cideurs politiques ont reconnu que les jeunes enfants sont les adultes de demain. Les actions faites auprĂšs d’eux aujourd’hui peuvent changer toute la sociĂ©tĂ© de demain.

C’est pour cela que la prĂ©sence d’EJE est obligatoire en crĂšche Ă  partir d’un certain nombre d’enfant et que de nombreux postes s’y trouvent.

Les spécialités de l'EJE : l'éducatif, le pédagogique et le social

Les EJE sont les seuls professionnels Ă  la fois spĂ©cialistes des champs Ă©ducatifs, pĂ©dagogiques et social. Pour dĂ©tailler ses missions, voici un article du blog les dĂ©taillant pour un poste d’EJE de terrain. Ils agissent dans une optique de prĂ©vention prĂ©venante. Il considĂšrent l’enfant dans sa globalitĂ©, dans un accompagnement quotidien, en tenant compte du contexte familial, culturel et social.

Ils trouvent toute leur place en crÚche car ils possÚdent les connaissances et les outils permettant de répondre aux nouvelles missions sociales des crÚches.

Les EJE connaissent parfaitement le dĂ©veloppement de l’enfant et peuvent rĂ©pondre Ă  la mission d’éducation. Ils connaissent les enjeux de la parentalitĂ© sous des angles variĂ©s (d’un point de vu psychologique comme d’un point de vu sociologique) et peuvent accompagner les jeunes parents. Par leurs outils, ils savent promouvoir une prĂ©vention prĂ©coce, une Ă©galitĂ© des chances ou la crĂ©ation de lien social. Pour cela, travailler en Ă©quipe et avec des partenaires leur permet de renforcer leur impact auprĂšs du public.

Le fait d’ĂȘtre un travailleur social spĂ©cialisĂ© auprĂšs des jeunes enfants entraĂźne l’utilisation d’outils ou d’approches spĂ©cifiques : l’observation, la verbalisation, l’éveil culturel, les projets Ă©ducatifs et pĂ©dagogiques qu’ils portent sur le terrain, etc.

L'EJE est un tavailleur social en crĂšche

En résumé

Les EJE ont toutes leur place en crĂšche en tant que travailleur sociaux.

Les enjeux qui s’y jouent pour les enfants de cet Ăąge lĂ  sont primordiaux pour leur avenir. Le lĂ©gislateur en est conscient et c’est pour cela que le nombre de crĂšche ne cesse d’augmenter en France. 

En alliant ses connaissances sur l’Ă©ducatif, le pĂ©dagogique, le social et ses outils spĂ©cifiques, l’EJE rempli son rĂŽle de prĂ©vention.

Tu veux aller plus loin dans ta connaissance du mĂ©tier d’EJE et comprendre par des exemples concrets comment s’incarne ses missions de travailleurs sociaux :

J’ai eu le plaisir de pouvoir crĂ©er la formation « Jurys CaptivĂ©s » oĂč le module 6 est consacrĂ© exclusivement Ă  ça !

C’est une formation complĂšte te donnant concrĂštement tous les Ă©lĂ©ments Ă  connaĂźtre sur le mĂ©tier d’EJE pour rĂ©ussir la sĂ©lection d’entrĂ©e en formation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

suscipit porta. commodo tristique venenatis, diam leo massa ut tempus luctus Praesent